René de Obaldia - Du vent dans les branches de sassafras

 
Le rideau se lève sur une salle-à-manger à la décoration sobre. La scène se déroule au début du xixe siècle, dans une demeure familiale, située au sein d'un ranch de l'État du Kentucky, au Sud-Est des États-Unis.
 
Chez les Rockefeller, famille de colons britanniques sans-le-sou, la table est dressée.
 
John Emery, patriarche de 70 ans à l'aspect échevelé et à la voix éraillée, se révèle comme un « dur à cuire ». C'est un vieux cow-boy au tempérament sanguin et à la verve directe et fleurie. Son épouse Caroline, une femme d'une cinquantaine d'années à la personnalité habituellement calme et apaisante, fait preuve d'un solide discernement. Le couple Rockefeller a produit deux enfants : une fille, Pamela, une magnifique jeune femme au caractère aguicheur ; et un fils, Tom, invétéré mâcheur de chewing-gum, le prototype même du jeune chenapan.
 
Le personnage principal, le patriarche américain John Rockefeller, est complètement dépassé par les évènements : il doit simultanément faire face aux perpétuelles attaques d'Indiens « hauts en couleur », aux multiples imbroglios romantiques qui se jouent au sein de son foyer, à la brusque crise de démence de sa femme et enfin aux égarements alcoolisés du médecin local, le Docteur Butler, un homme particulièrement porté sur la boisson.
 
Référence : Wikipédia